Vertus du Moringa pour les sportifs

bicycle-rider-1107345_1920La pratique sportive régulière nécessite une alimentation riche en vitamines, minéraux et oligo-éléments. La nutrition sportive a pour but de couvrir la dépense énergétique, limiter le risque de courbatures et favoriser une bonne récupération. Si la prise d’une barre énergétique ou d’un gel isotonique fournit un « coup de fouet » avant l’effort, c’est au quotidien que se prépare l’équilibre alimentaire, quelque soit le sport pratiqué : cyclisme, fitness, running, sports d’endurance, collectifs…

De nombreux sportifs consomment de la spiruline, cette micro-algue particulièrement riche en protéines végétales (environ 70%) et concentrée en phycocyanine, bénéfique pour la résistance et l’oxygénation musculaire. Dans la catégorie des « super-aliments », le Moringa présente également de nombreux avantages pour les sportifs.

Moringa Oleifera est un arbre à croissance rapide, qui pousse dans les régions tropicales (Afrique, Inde, Amérique du Sud…) Il est connu depuis des siècles. La Médecine Ayurvédique Indienne y fait référence dans des écrits anciens et le cite pour la guérison de plus de 300 maux.

Toutes les parties de l’arbre (feuilles, fleurs, graines, huile) présentent un intérêt nutritionnel, thérapeutique ou cosmétique. Les fleurs se consomment en infusion ; les graines broyées donnent une huile réputée en cosmétique ; le tourteau (ce qu’il reste des graines après extraction de l’huile) est un floculant naturel qui permet de purifier les eaux troubles. Mais la partie de l’arbre qui présente le plus grand intérêt pour la pratique sportive, ce sont les feuilles, concentrées en nutriments variés.

Les feuilles de Moringa feuilles de moringaséchées sont riches en protéines (environ 30%), alliées de la reconstitution musculaire. Les protéines aident à réparer les micro-lésions musculaires provoquées par l’activité sportive. Il est idéal d’en consommer dans les 30 minutes qui suivent l’effort. Les feuilles renferment aussi une synergie de nutriments essentiels.

   

Vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, A, C, E

  • B1 : soutient une bonne fonction cardiaque.
  • B2 : contribue au métabolisme énergétique, contribue au maintien des globules rouges (oxygénation musculaire) et au métabolisme normal du fer. C’est aussi une vitamine dite « antioxydante ».
  • B3 : contribue à réduire la fatigue.
  • B5 : joue un rôle dans le métabolisme énergétique.
  • B6 : contribue à un métabolisme énergétique normal et à la formation normale de globules rouges. Elle aide à réduire la fatigue.
  • B8 : aussi appelée biotine, contribue à un métabolisme énergétique normal.
  • B9 (ou acide folique ou folates) : contribue à la synthèse normale des acides aminés et aide à réduire la fatigue.
  • A : les feuilles séchées de Moringa contiennent 10 fois plus de vitamine A que les carottes. Elle contribue au métabolisme normal du fer.
  • C : les feuilles séchées de Moringa contiennent 15 fois plus que les oranges. La vitamine C contribue à maintenir le fonctionnement normal du système immunitaire pendant et après un exercice physique intense. Elle contribue à la formation du collagène pour assurer la fonction normale des os et des cartilages. Elle accroît l’absorption du fer et participe à réduire la fatigue.
  • E : les feuilles séchées de Moringa en contiennent 25 fois plus que les épinards. La vitamine E joue un rôle dans la protection contre le stress oxydatif facteur de vieillissement cellulaire accéléré.

    Minéraux : fer, calcium, potassium, magnésium, manganèse, sélénium

  • Fer : il participe à la bonne formation de globules rouges et contribue au transport de l’oxygène dans l’organisme, en particulier vers les muscles, ce qui permet un meilleur travail musculaire (performance, récupération, etc). Il contribue à réduire la fatigue.
  • Calcium : les feuilles séchées de Moringa en contiennent 17 fois plus que le lait. Le calcium contribue à une fonction musculaire normale et au maintien d’une bonne ossature.
  • Potassium : les feuilles séchées de Moringa en contiennent 3 fois plus que les bananes. Le potassium contribue également à une fonction musculaire normale et au maintien de la pression sanguine.
  • Magnésium : en plus de son action décontractante musculaire, joue un rôle dans l’équilibre émotionnel. Il constitue une aide importante pour lutter contre le stress et garder sa détermination mentale au beau fixe. Une action particulièrement intéressante pour les épreuves sportives longues.
  • Manganèse et Sélénium : ils contribuent à protéger les cellules contre le stress oxydatif. Le sport accélère, malheureusement, cette source de stress.

    Acides aminés, dont les 8 acides aminés essentiels

  • Leucine, arginine, phénylalanine, valine, lysine, isoleucine, thréonine, tryptophane, histidine, méthionine. Les acides aminés, particulièrement la leucine, l’isoleucine et la valine (BCAA ou acides aminés branchés) sont indispensables à la construction musculaire, aux performances sportives.

En bref, la richesse de composition des feuilles de Moringa permet d’éviter les carences nutritionnelles et fournit tous les nutriments dont un sportif a besoin pour booster son énergie. L’idéal est donc de l’intégrer dans son alimentation quotidienne, soit en avalant des gélules (bio, c’est toujours mieux !) avec un verre d’eau, soit en mélangeant de la poudre de feuilles de Moringa (disponible en magasins bio) à des préparations culinaires ou à des smoothies. Pour préserver ses vitamines, mieux vaut ne pas la faire chauffer.

Différences Moringa / Spiruline

Le Moringa n’est pas une algue mais un arbre. Parmi les différences principales avec la spiruline, le Moringa ne contient pas de phycocyanines ni de vitamine B12 et contient moins de protéines (environ 30% contre 55 à 70% pour la spiruline). En revanche, le Moringa contient de la vitamine C que la spiruline ne renferme pas. Ce sont deux super-aliments complémentaires.

AlimentsMoringaSpiruline
OrigineOriginaire d’Inde. L'ayurvéda (approche médicale holistique) en vante les mérites, il serait capable de guérir jusqu’à 300 maladies. Algue ancienne (3 milliards d’années) déjà utilisée par les Incas. Elle appartient à la famille des cyanobactéries filamenteuse ou micro algues bleu-vert. Celle qui est comestible et vendue sur le marché est la Spirulina Platensis.
ProductionMoringa est cultivé pour ses fruits, ses racines et ses feuilles. Il peut se trouver dans des zones arides ou semi tropicales. La production est plus facile que la spiruline et demande moins de travail. Au début elle était cultivée principalement en Californie et à Hawaï et maintenant au Chili, Chine, Cuba…
Elle se cultive de manière simple et avec très peu d’énergie.
Composition- Contient plus d’hydrates de carbone (34%)
- Plus de calcium (17320 mg/kg)
- 2 fois plus de vitamine B2
- 2 fois plus de vitamine B3
- Contient vitamine C (190 mg/kg)
- Ne contient pas de phycocyanines
- Moins de protéines (26%)
- Moins de fer (250 mg/kg)
- Moins d’hydrates de carbone (15%)
- Moins de calcium (10000 mg/kg)
- Contient de la vitamine B12
- Ne contient pas de vitamine C
- Contient des phycocyanines
- Plus de protéines (55 à 70%)
- Plus de fer (1000 mg/kg)
- Plus de phosphore
- Plus de vitamine A
Bienfaits-Stimule le système immunitaire
-Réduit la fatigue
-Abaisse la pression artérielle
-Améliore la digestion
-Comble les carences en micronutriments
-Accompagne les performances sportives
-Antioxydant
-Améliore la circulation
-Contribue à ralentir le vieillissement de la peau
-Stimule les défenses immunitaires
-Diminution de la fatigue
-Antioxydant
-Evacuation rapide des polluants
-Augmentation de l’énergie
-Récupération rapide après un effort sportif (diminution des courbatures)
FormesPoudre, gélulesComprimés, paillettes, poudre déshydraté
Les produits

Pour en savoir plus sur la spiruline, découvrez le blog Spiruline-az : https://www.spiruline-az.com

Où trouver de la poudre de feuilles de Moringa

Encore peu connu, on trouve du Moringa sur Internet mais à l’origine pas toujours bien identifiée et pas forcément bio. Le mieux est de la prendre en magasins bio. Pionnier sur ce super-aliment : LT Laboratoire et son moringa Ethik Planète.

Poudre de feuilles de Moringa bio éthik planète

 

 

 

 

 

A lire aussi sur ce blog :

Les feuilles de moringa, des vertus exceptionnelles

Le moringa, un allié de choix pour votre cure minceur

Moringa et spiruline : quelles différences ?

 

 

5 Commentaires

  1. Thierry

    Bonjour,

    Je pratique les sports d’endurance comme les marathon et ultra marathon, des courses en montagnes en courant allant jusqu’a 100 km et plus (ultra trail).

    Je voudrais savoir si la Moringa peut etre prise pendant l’epreuve (lles epreuves durent de 7 a 30 h).
    Est ce que cela peut apporter quelque chose?

    Merci d’avance de me donner votre avis sur la question.

    Bonne journee.

    Thierry

    Répondre
    1. chiefmoringa (Auteur de l'article)

      Bonjour Thierry,

      Merci pour votre message.

      L’idéal est d’ajouter le Moringa à son régime quotidien sous forme de gélules ou bien sous forme de poudre en la mélangeant à des smoothies ou des préparations culinaires et d’en prendre également après l’effort afin de favoriser la récupération. En effet, les feuilles de Moringa sont riches en protéines, qui aident à réparer les micro-lésions musculaires.

      Le moringa peut également être consommé pendant l’effort afin de compenser la perte de minéraux, de vitamines et maintenir votre niveau d’énergie.
      L’effort est un gros consommateur de vitamines. Or celles-ci aident à transformer les nutriments en énergie. Les vitamines B par exemple participent à l’utilisation des sucres, protéines et lipides pour fournir l’énergie aux muscles.
      En revanche, il sera alors conseillé d’utiliser la poudre de Moringa en la mélangeant à un aliment (sur une barre énergétique, dans une boisson, avec de la crème de marron, gel…). Si vous avez l’habitude de préparer à l’avance des cakes salés ou sucrés pour vos ravitaillements, vous pouvez également intégrer la poudre de Moringa à votre recette.
      Evitez de consommer la poudre de feuille pure pendant l’effort. Celle-ci stimule la digestion, et le système digestif est déjà mis à rude épreuve pendant les efforts longs. Pour les mêmes raisons pensez à respecter les doses conseillées.
      Enfin, pensez également à essayer la poudre de Moringa lors de vos sorties longues avant votre course (mélangée à une boisson, gel ou autre préparation comme énoncé ci-dessus) afin d’habituer votre organisme.
      Et n’hésitez pas à faire part de votre expérience personnelle !

      Beaucoup de réussite lors vos prochains trails,

      Cordialement,

      Répondre
  2. Thierry MARTIN

    Bonjour,
    Est-il possible et y a t-il un intérêt de prendre simultanément de la spiruline et du Moringa ?
    Merci

    Répondre
  3. mandrak

    je suis en Guyane une amie ma donner des creine comment bien utiliser la plante une fois qu’elle aura poussé,pour aider à la musculation? merci

    Répondre
  4. Emmanuel

    Très bonne question de Mandrak, j’aurais bien aimé avoir cette info également (je suis à la Réunion)
    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *