Le Moringa, un super-aliment aux 300 bienfaits

feuilles et graines de Moringa Oleifera

Le moringa est connu depuis des millénaires en Inde, en Afrique et au Proche-Orient. Il est utilisé comme plante alimentaire et médicinale dans la médecine ayurvédique, qui lui reconnaît plus de 300 bienfaits. Mais ce n’est que plus récemment que les pays occidentaux ont découvert toutes les vertus de ce super-aliment.

Le moringa est un arbre originaire d’Inde, appartenant à la famille des Moringaceae. Il existe environ 13 espèces de moringa, dont l’espère la plus renommée est Moringa Oleifera. Les feuilles, les fruits, les graines, les racines, l’écorce, mais aussi les fleurs, possèdent tous un intérêt nutritionnel, thérapeutique ou cosmétique. C’est sans doute pourquoi on le surnomme « arbre de vie » ou encore « arbre miracle ».

Les feuilles de moringa, des pouvoirs exceptionnels

Les feuilles de moringa sont duveteuses et semblables à celles des fougères. Leurs folioles, que l’on peut Feuilles de Moringaconsommer comme un légume, sont très nutritives. La constitution exceptionnelle du moringa contribue à stimuler le système immunitaire, réduire la fatigue, améliorer la digestion et le transit, renforcer les capacités cognitives et accompagner les performances physiques.

Une richesse nutritionnelle incomparable

Les feuilles de moringa renferment des protéines et tous les acides aminés essentiels : isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane, valine. Ceux-ci sont indispensables à l’organisme, qui est incapable de les synthétiser. Pauvres en lipides et en glucides, elle sont l’alternative idéale aux protéines animales. Également très riches en calcium (2 000 mg pour 100 g !), les feuilles de moringa sont une réponse aux intolérances aux laitages. Mais, ce n’est pas tout : elles contiennent du potassium, du fer et du magnésium.

Une haute teneur en antioxydants pour prévenir le vieillissement et les affections chroniques

La quantité de vitamines A, C et E, sélénium, zinc, chlorophylle et polyphénols des feuilles les place au rang de superantioxydant. Lors d’un test indépendant, le moringa a atteint la plus haute teneur en antioxydants jamais égalée par un aliment, devançant même la baie d’açaï.

De l’acide caféoylquinique pour une action détox

Le foie est l’organe le plus sollicité de notre corps pour, entre autres, éliminer les toxines, produire la bile ou encore stocker les graisses et les sucres. Il peut toutefois être sur-sollicité par la consommation d’alcool, de tabac, de médicaments ou bien d’aliments contenant une trop grande quantité de pesticides, conservateurs… Si bien que celui-ci ne pourra plus assurer ses fonctions. C’est pourquoi il est nécessaire de le nettoyer en pratiquant des cures détox. Des plantes comme l’artichaut sont très intéressantes pour leurs vertus drainantes et revitalisantes pour le foie, et sont souvent incontournables lors d’une cure détox. Mais saviez-vous que le moringa possède presque autant d’acide caféoylquinique que l’extrait d’artichaut, soit 0,5 à 1 % ? Cet antioxydant stimule la sécrétion de la bile et favorise l’élimination des toxines et la digestion.

Comment consommer les feuilles de moringa ?

Disponibles sous forme de poudre, on peut utiliser les feuilles de moringa au quotidien dans votre alimentation afin de l’enrichir en nutriments, à raison d’1 cuillère à café par jour, ou sous forme de cure sur une période de 3 semaines. Afin d’habituer votre organisme, veillez à augmenter la dose progressivement. Pour ceux à qui le goût ne conviendrait pas, il existe aujourd’hui des gélules végétales bio faciles à ingérer.

L’huile de graines de moringa

 

Huile et graines de MoringaLes graines sont récoltées 2 fois par an, en avril-mai et septembre-octobre, puis pressées. Les graines mûres contiennent environ 40 % d’huile de grande qualité à la composition unique. Elle renferme environ 70 % d’acide oléique (oméga 9), de l’acide vaccénique et palmitoléique (oméga 7) aux propriétés anti-inflammatoires, ainsi que des acides myristique, béhénique, lignocérique… Aussi appelée « huile de ben », son usage est à la fois alimentaire et thérapeutique pour des indications nombreuses : inflammation articulaire, problèmes de peau (psoriasis, eczéma…), nutrition et fermeté de la peau…

Les oméga 7 pour réduire l’inflammation et améliorer le confort articulaire

Les oméga 7 sont beaucoup moins connus que les oméga 9, mais ils sont toutefois indispensables. Graines de MoringaD’après plusieurs études et travaux de recherche*, ces acides gras mono-insaturés ont la capacité de désactiver la protéine de l’inflammation. Cela confère aux oméga 7 une action anti-inflammatoire significative. Les sources d’oméga 7 les plus communes sont l’acide palmitoléique et l’acide vaccénique, présents tout deux dans l’huile de moringa. En raison de sa teneur en oméga 7, on conseillera l’huile de moringa à toutes les personnes souffrant d’inflammation articulaire, telle que l’arthrite, les rhumatismes…

Les bienfaits des oméga 7 pour les peaux atopiques

Les oméga 7 seront également précieux pour les peaux atopiques et les affections cutanées, comme l’eczéma, le psoriasis ou les dermatites, par voie orale ou bien en application locale. L’apport d’oméga 7 renforcera également le film hydrolipidique, pour favoriser la cicatrisation et mieux affronter les agressions qui assèchent l’épiderme.

Les oméga 9 pour la nutrition et la fermeté de la peau

Les oméga 9, notamment présents dans l’huile d’olive, sont bien connus pour leurs bienfaits et leur capacité à réguler le cholestérol. Il s’agit d’une famille d’acides gras dont le plus remarquable est l’acide oléique. C’est un acide gras à longue chaîne, qui, de tous les oméga 9, est le plus abondant dans l’organisme. On le retrouve dans le sébum du film hydrolipidique, qui constitue la barrière protectrice de notre peau. Appliqué sur la peau, l’acide oléique renforce le film hydrolipidique et participe au maintien de l’élasticité et de l’hydratation. Ses propriétés nourrissantes et protectrices lui permettent de soulager rapidement les peaux très sèches. Des études ont d’autre part mis en évidence les qualités réparatrices et cicatrisantes de l’acide oléique.

Le moringa est utilisé depuis des millénaires dans les médecines traditionnelles, et ses vertus exceptionnelles en font l’atout incontournable de votre santé.

A lire aussi sur ce blog 

Boostez vos défenses naturelles avec le Moringa

Des solutions naturelles pour soulager nos articulations


* Bernstein AM, Roizen MF, Martinez L. Purified palmitoleic acid for the reduction of high-sensitivity Creactive protein and serum lipids: a double-blinded, randomized, placebo controlled study. J Clin Lipidol. 2014;8(6):612-7.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *